Un Mertens peut en cacher un autre !

 

Avec son équipier Ian Martin et sa Honda RC 30 du Team Bike, Stéphane Mertens faisait figure de grand favori au départ des 4 Hours of Spa Classic, unique manche de l’European Classic Series 2018. 

Profitant du nouveau règlement technique et d’une machine qui lui a plutôt bien réussi par le passé, le Bruxellois espérait goûter une nouvelle fois aux joies de la victoire sur le circuit de Spa-Francorchamps. C’est pourtant un autre Mertens qui inscrivait son nom au sommet de la hiérarchie, et ce dès les essais qualificatifs. Lui aussi sur une Honda RC 30 de la catégorie EVO (du prestigieux team Dholda), Gian Mertens, associé à Yves Bollaerts, signait la pole position avec un chrono impressionnant de 2.40:136… De son côté, Stéphane réalisait un honorable 2:42.541 (deuxième temps absolu), mais les résultats combinés le reléguaient à la septième place sur la grille, juste derrière le team Neate Racing et devant le Hampe Racing Team / Club 14 de Christian Haquin et Nicolas De Dieuleveult. Devant, les teams Edge RST Racing (Nick Edgeley - Jonny Towers), Kaiser Classic Endurance (Manfred Kaiser - Oliver Skach), Roadrunner (Henk Van der Mark - Dirk Brand) et Beringer Switzerland (Martin Huber - Roland Kobe) complétaient les premières lignes.

Pour sa 12e édition et pour la première fois de son histoire, les 4 Hours of Spa se déroulaient sur deux manches distinctes, la première en soirée (samedi soir), la deuxième le lendemain après-midi. La première fut largement dominée par la famille Neate sur leur Honda Magnum (catégorie Maxi Classic). Déjà vainqueurs des 4 Hours of Spa 2017, John et Sam Neate ont pris le commandement des opérations dès le deuxième tour et ne le lâcheront que l’espace de quelques tours au profit du team Dholda Racing de Gian Mertens et Yves Bollaerts, bientôt victimes de problèmes moteur qui les feront rétrograder à la huitième place, derrière la Suzuki Phase One de Peter Linden - Hugh Brasher et devant une autre Suzuki, la GSX-R 750 de Guy Martin et Peter Boast, pénalisés d’une minute pour avoir dépassé sous Safety Car. Problème également (et abandon) pour le team Edge, pourtant pointé parmi les favoris après des essais convaincants.

Derrière le team familial Neate, la deuxième place revenait aux Hollandais du Roadrunner Team (Henk Van Der Mark - Dirk Brand sur Suzuki GSX 1100) devant l’équipe suisse Beringer (Martin Huber - Roland Kobe). Quatrième du classement général, Stéphane Mertens et Ian Martin montaient sur la troisième marche du podium en catégorie Legend. 

Une performance qu’ils comptaient bien réitérer le lendemain après-midi. Hélas… «Nous étions à nouveau bien partis pour la deuxième manche de deux heures, en luttant à nouveau pour la deuxième place», explique le grand champion belge. «Malheureusement nous avons connu un problème moteur et avons dû abandonner.» Ils seront rejoints prématurément par plusieurs autres équipages, et pas des moindres comme le Hampe Racing Team / Club 14 (cinquième de la première manche), le Roadrunner Team ou encore Phase One.

Partis de la huitième place sur la grille de départ, Gian Mertens et Yves Bollaerts n’allaient pas tarder à s’installer en tête pour y rester jusqu’à l’arrivée, où ils devancent finalement Kaiser Classic Endurance Team (Kawasaki Bakker BK1), Beringer Switzerland (Honda VFR) et Neate Racing, victime de problèmes moteur à 20 minutes de la fin de course et obligé de rentrer à deux reprises dans les stands.

Au classement combiné des deux manches, la victoire revient au team Dholda (1er en Legend) devant Beringer Switzerland (1er en Classic). Suivent Kaiser Classic Endurance Team, Neate Racing, DB Endurance (2e en Classic) et Classic Suzuki. 

Cette première édition des 4 Hours of Spa Classic version 2.0 a bel et bien répondu aux attentes , que ce soit des spectateurs (deux départs, deux arrivées…) ou des pilotes (avec la possibilité de ‘réparer’ si nécessaire entre les coups). Quant au nouveau règlement technique, on peut dire qu’il a fait ses preuves puisque dans le top 5 final, on pointe trois machines Maxi Classic et deux Evo, «preuve que la cohabitation est envisageable», conclut-on du côté de l’organisation. Tous les résultats et les classements sur http://raceresults.nu/Results/organisator/2018?evenement=Spa+Francorchamps&race=Bikers+Classics+2018