Le Team Neate Racing suit sur sa lancée

 

Les courses d’endurance réservent toujours leur lot de rebondissements, surtout lorsqu’elles ont pour théâtre le plus beau circuit du monde, et qu’elles se déroulent en partie sous la pluie. La 11e édition des 4 Hours of Spa Classic n’a pas failli à la tradition.

Si les essais du vendredi se sont déroulés sur le sec, il en était tout autrement le lendemain avec une pluie présente tout au long de la journée qui allait rendre la piste glissante. C’est pourtant un problème mécanique qui allait redistribuer les cartes avant même le départ. Qualifié en pole position, le Team Force de Grégory Fastré et Bruno Le Bihan était victime d’un petit problème d’allumage juste avant la procédure de départ. Greg Fastré était contraint de s’élancer en dernière position, depuis la pit-lane. Loin de s’avouer vaincus, les deux coéquipiers du team belge espéraient revenir rapidement aux avant-postes. Au prix d’une remontée dont ils ont le secret, ils pointaient déjà en 15e position après huit tours, en quatrième après une heure de course, puis en tête à la deuxième ! Avant eux, la première place avait été occupée brièvement par les Italiens du Team Taurus (auteur du holeshot; Giorgio Cantalupo/Sandro Caprara) et par le team Alfs (Michael Godfrey/Mike Edwards/John Barton), respectivement quatrième et cinquième à la mi-course, alors que Neate Racing (John, Steven et Sam Neate) pointait à la deuxième place devant la Suzuki n°4 du Sweatshop Phase One (Peter Linden/Ian Simpson).

«Notre moto aura occupé toutes les positions pendant la course, de la dernière à la première», explique-t-on du côté du Team Force. «Notre Suzuki n°56 est partie dernière, elle s’est arrêtée pendant une minute au premier tour, elle a chuté, elle a dû purger un Stop & Go… A 20 minutes du terme, la victoire était encore jouable étant donné que Greg s’élançait pour son dernier relais en pointant à moins de 5 secondes du leader. C’est malheureusement à ce moment que la course était interrompue…» Grosse déception donc pour l’équipage Fastré/Le Bihan, mais la présence d’huile sur la piste obligeait la direction de course à sortir le drapeau rouge et à stopper prématurément les débats. Il était alors 23h37…

En tête, les Anglais du team Neate Racing sur leur Honda Magnum n’en demandaient pas tant, eux qui avaient réalisé une course rapide et régulière qui ne les avait jamais éloignés de la tête. Ils s’imposent finalement avec un tour d’avance sur la Suzuki XR 69 Replica du team Taurus. La Sweatshop Phase One n°4 de Peter Linden et Ian Simpson complète le podium, la n°3 (Mike Dickinson/Hugh Brasher) ayant été contrainte à  l’abandon après deux chutes.

Le team Force termine quant à lui aux pieds du podium après une course mouvementée. Il devance deux Kawasaki, celle du Kaiser Classic Endurance Team (Oliver Sach/Manfred Kaiser) et celle du team Alfs. Guy Martin, l’invité vedette de ces 4 Hours of Spa Classic 2017, emmène la Katana du Team Classic Suzuki en 7e position avec Peter Boast, juste devant la GSX 1100 du Roadrunner Team (Henk Van der Mark/Dirk Brand/Rafael Sinke). Suivent le Team SCERT (Steve Boam/Steve Clarke/Jonathan Lodge), le team ACR1 (Ralf Wobker/Ronald Matthies/Niels Paulsen) et le Classic Racer Nice (Patrick Banfield/Cormac Conroy).

Longtemps en tête dans la catégorie Classic 1000, la Scuderia Officine Toscane n°333 (Emiliano Bellucci/Samuele Sardi) chutait malheureusement à près d’une heure de la fin de course et devait se contenter de la sixième place. Quant aux Wild Hogs de Nouvelle-Zélande, ils terminent à la cinquième place des Classic 1000, juste derrière les Belges du Team Vulcanet Daem’s (Marc Detournay/Arnaud Repair). Dans cette catégorie elle aussi très disputée, c’est le Team Extreme Mecanic (Hadrien Demierbe/Alain Vandriessche) qui s’impose, devant la Scuderia ACR II (Jörg Dreisörner/Reinhard Korfmacher/Fritz Finke) et le Van Dijk Lavera Endurance Team de Martin Van Ruitenbeek, Peter Jansen et George Hogton/Rusling.

Prochain rendez-vous à Imola le 1er septembre, où la famille Neate arrivera en tête du classement général provisoire avec 50 points et après deux victoires. Résultats complets sur : http://raceresults.nu